Pinterest frappe fort et bannit les publicités liées à la perte de poids

Présenté par :

Une choix important pour la plateforme essentiellement consultée par des femmes.

Crédit photo : Pinterest

Alors que le Summer Body reste un atout marketing pour de nombreuses marques à l’approche de l’été, qui mettent tout en oeuvre pour vendre des crèmes ou des programmes fitness pour assurer une perte de poids avant le retour du maillot de bain, Pinterest vient de prendre une décision radicale. Supprimer de sa plateforme, les publicités liées à toute forme d’invitation à la perte de poids. Dans un communiqué publié ce 1er juillet Pinterest annonce interdire : “Tout texte ou image sur la perte de poids ; Tout témoignage concernant la perte de poids ou les produits de régime ; Tout texte ou image qui idéalise ou dénigre certaines morphologies ; Toute référence à l’indice de masse corporelle (IMC) ou à des indices similaires ; Tous les produits à porter ou à appliquer sur la peau qui affirment permettre une perte de poids”.

La première plateforme majeure à prendre cette décision

Pinterest se base notamment sur les retours de plusieurs associations spécialisées dans les troubles alimentaires, qui notent un stress en augmentation chez les jeunes lié notamment à la pandémie.

“Partout dans le monde, toutes les générations sont confrontées à des difficultés liées à l’image corporelle et à la santé mentale, notamment au sortir de la pandémie de COVID-19 et à l’aube de l’été. D’après la National Eating Disorders Association (NEDA) et la National Association of Anorexia Nervosa and Associated Disorders (ANAD), les mauvaises habitudes et troubles alimentaires ont atteint un pic chez les jeunes depuis le début de la pandémie de COVID-19 l’année dernière. Beaucoup d’entre eux ressentent une pression supplémentaire à l’idée de retrouver physiquement leurs cercles sociaux pour la première fois depuis 15 mois”, écrit Pinterest dans un communiqué.

Mise en place dès ce 1er juillet ce nouvelle politique en matière de publicité fait de Pinterest la seule plateforme majeure à interdire toutes les publicités sur la perte de poids. “Il s’agit d’une extension de nos politiques en matière de publicités qui interdisent depuis longtemps le “body shaming” et les produits ou revendications sur la perte de poids”, conclut la plateforme aux 475 millions d’utilisateurs. Récemment c’est Instagram qui s’engageait également à faire retomber la pression sociale liée aux réseaux sociaux et à la validation par autrui en proposant de cacher les Likes de ses publications.

Découvrez également les tendances beauté de 2021 selon Pinterest.

2 juillet 2021

Previous Article

La sprinteuse américaine Sha'Carri Richardson testée positive au cannabis pourrait rater les JO

Next Article

Instagram va lancer une formule payante avec des stories inédites

Related Posts