Lanvin a tout compris et sort un défilé sous forme de clip avec Eve pour la Fashion Week

Et ravive les années MTV.

C’est le clap de fin pour la Fashion Week de Paris qui a clôturé sa semaine avec Louis Vuitton et un Nicolas Ghesquière qui a eu envie de couleurs. Un peu plus tôt c’est Lanvin qui nous a charmé, signant même pour ANCRÉ, le meilleur format pour cette semaine de la mode entièrement digitale. À travers une vidéo reprenant les codes d’un clip, Lanvin nous a balancé de la bonne humeur et a invité en guest star la chanteuse Eve. C’est sur le titre “Who’s That Girl” que les mannequins ont présenté les tenues dans un cadre reprenant l’idée d’une soirée entre filles. “Je voulais faire un clip parce que tant qu’à être privé de défiler, c’est selon moi le format le plus drôle et impactant pour raconter une collection. Alors j’ai commencé à écouter des centaines et des centaines de morceaux du début des années 2000 qui correspondent à mon adolescence. Jusqu’à ce que je redécouvre Rich Girl de Gwen Stefani avec Eve. C’est d’ailleurs grâce à cette chanson que j’ai découvert les noms de John Galliano et de Vivienne Westwood“, confie Bruno Sialelli, le directeur artistique de Lanvin.

Le résultat : un clip coloré et avec la touche d’humour qu’il faut pour nous faire aller jusqu’au bout et adorer tous les personnages. C’est dans un palace parisien vide, le Shangri-La, que les mannequins vêtues de parures de bijoux et de froufrou en tout genre reprennent le titre incontournable d’Eve. Se lance alors une sorte de karaoké auquel s’invite même le réceptionniste de l’hôtel. Alors Who’s That Girl ? Well, Lanvin Girl.

Retrouvez le clip de Lanvin ci-dessus et si vous souhaitez prendre un peu de hauteur, Olivier Rousteing a fait défiler ses modèles sur des ailes d’avions Air France.

10 mars 2021

Previous Article

Plein phare sur les créateurs du Moyen-Orient à l'approche du Ramadan

Next Article

Voici la nouvelle Air Jordan 7 x PSG

Related Posts
Lire la suite

Rien ne va plus chez Pimkie ?

L'enseigne de mode qui vient de fermer sa filiale Suisse, se dote en France d'un PDG spécialisé dans le redressement des entreprises.