Une liste des plaintes déposées contre Diddy

Accusé de viol par son ex-compagne Cassie, le producteur de musique est désormais visé par plusieurs plaintes.

Image tirée du documentaire “Can’t Stop Won’t Stop’”

Cassie aurait-elle participé à libérer la parole ? La chanteuse américaine a dernièrement porté plainte contre son ex-compagnon Diddy, de son vrai nom Sean Combs, pour violences conjugales et viol. Il l’aurait “souvent frappée à coups de poing, de pied, tapée, piétinée avec pour résultats des contusions, lèvres éclatées, oeils au beurre noir et saignements”, apprenait-on dans la plainte rendue publique par le New York Times. Si les deux parties ont depuis trouvé un accord à l’amiable, ce sont deux autres jeunes femmes qui accusent désormais le magnat de la musique.

Accusation de viol datant de 1991

Comme le révèle le magazine américain Rolling Stone, une ancienne étudiante de l’Université de Syracuse (état de New York) affirme avoir été “droguée, sexuellement agressée et abusée” en 1991 par celui qui se faisait appeler à l’époque Puff Daddy. Après un diner à Harlem il l’aurait conduite dans un studio d’enregistrement “où il l’a violée alors qu’elle était, selon elle, dans “un état physique où elle ne pouvait pas se tenir debout ou marcher de manière indépendante”, stipule le magazine américain qui a eu accès à la plainte. Elle ajoute que Diddy aurait filmé la scène avant de la diffuser à d’autres personnes.

Troisième plainte déposée

Une autre femme, sous couvert d’anonymat, accuse Diddy et son collaborateur Aaron Hall de l’avoir violée à tour de rôle lors d’une fête en 1990 ou 1991. Le producteur de musique se serait quelque jours plus tard rendu au domicile de la plaintive pour l’intimider. “Il était furieux et a commencé à agresser et à étouffer Jane Doe (nom utilisé aux Etats-Unis pour rester anonyme, tout comme “X” en France, ndlr) au point qu’elle s’est évanouie”, affirme la plainte.

Viol collectif en 2003

Une nouvelle accusatrice a déposé plainte ce 6 décembre contre Sean Combs. Elle affirme que le producteur de musique et Harve Pierre, ancien président du label Bad Boy Records co-fondé par Diddy, et un troisième homme non identifié l’auraient “violé collectivement” alors qu’elle avait 17 ans dans le studio d’enregistrement de Combs à Manhattan en 2003. Dans la plainte révélée par Rolling Stone, celle qui était lycéenne à l’époque des faits aurait “fait l’objet d’un trafic transfrontalier et aurait été abreuvée de “grandes quantités de drogues et d’alcool”.

Diddy a réagi après l’annonce de cette nouvelle plainte auprès du magazine Rolling Stone. “”Assez, c’est assez. Au cours des deux dernières semaines, je suis resté assis en silence et j’ai regardé les gens essayer d’assassiner ma personne, de détruire ma réputation et mon héritage. Des allégations répugnantes ont été formulées à mon encontre par des personnes à la recherche d’un gain rapide. Je tiens à être absolument clair : je n’ai fait aucune des choses horribles qu’on me reproche. Je me battrai pour mon nom, ma famille et la vérité”.

En novembre 2023, quelques jours après la plainte déposée par Cassie, Harve Pierre avait été accusé d’agression sexuelle par son ancienne assistante.

Pourquoi portent-elles plainte maintenant ?

Une loi, adoptée en mai 2022 aux États-Unis, et appelée “Adult Survivor Act” permet aux personnes âgées de plus de 18 ans au moment d’une infraction sexuelle présumée d’intenter une action en justice contre les auteurs présumés, sans tenir compte des délais de prescription. Plus de 2 500 actions en justice ont été engagées à ce jour dans le cadre de cette loi qui prenait fin le 23 novembre dernier. Des personnalités ont ainsi été poursuivies tels que Bill Cosby ou encore Donald Trump.

25 novembre 2023, mise à jour 7 décembre 2023

Previous Article

Soumeya a retrouvé le sourire

Next Article

Le dernier EP commun de Lazuli et Angie c'est de la potion magique

Related Posts
Lire la suite

Yseult quitte la France

La chanteuse parisienne se sentait "blâmée pour qui elle était" et part s'installer chez nos voisins.