Les séries en streaming à rattraper pendant les fêtes

Un guide pour profiter du temps libre en cette fin d’année.

Crédit photo : Alessio Bolzoni/HBO – We Are Who We Are

Alors que l’on vous dressait une liste des programmes à regarder sur Netflix pour le mois de décembre, les nouveautés n’ont pas manqué de fleurir sur les autres plateformes de streaming telles que Salto ou OCS. Sur myCanal par exemple, on peut découvrir ou redécouvrir la saison finale de la fiction à succès sur fond de mafia napolitaine, Gomorra. Un épilogue dantesque pour ce qui restera l’une des plus belles séries de cette décennie. Sur Salto, la dernière oeuvre du réalisateur engagé et oscarisé Steve McQueen, nous transporte près de quarante ans en arrière en plein coeur de l’émancipation de la communauté noire britannique. De quoi comprendre comment l’histoire à son importance sur la vie d’aujourd’hui.

Gomorra

Les 10 épisodes de l’ultime saison de la série italienne créée par Roberto Saviano sont désormais tous disponibles sur myCanal. Le titre de leader de Secondigliano a enfin été décerné à l’issue de cette saison 5. Le crime organisé mené par la Camorra napolitaine bat toujours son plein et la rivalité entre Genna et L’immortal aka Chiro est à son paroxysme après des trahisons sans précédent. Dans cette ultime saisonde “Gomorra”, qui de Gennaro Savastano traqué par la police et ses ennemis, ou de son ancien frère de coeur Chiro régnera en maitre sur Secondigliano ? Le roi de la drogue sera enfin couronné.

Succession

La série la plus applaudie du moment en est actuellement à sa troisième saison. Diffusée depuis le 17 octobre dernier sur OCS elle met en images la compétition que se livre les quatre enfants du patriarche Logan Roy, tous prêts à succéder au poste de PDG de Waystar Royco. Gigantesque groupe de presse imaginé par le journaliste et réalisateur britannique Jesse Armstrong, il est le lieu des pires dérives et de tous es excès. “Succession” s’inspire de personnages issus de la vraie vie tel que le richissime homme d’affaires, magnat des médias, Rupert Murdoch.

It’s a Sin

“De cette œuvre chorale et portrait d’une génération sacrifiée ressort un tourbillon d’émotions et d’humanité sur une bande son d’anthologie.”, écrivait AlloCiné à propos de la mini série”It’s a Sin”. Créée par Russell T. Davies, auteur de “Queer as Folk”, elle suit la vie de Ritchie, Roscoe, Jill, Ash et Colin, un groupe d’adolescents s’installant à Londres dans les années 80 lorsque la ville subit l’arrivée du VIH notamment au sein de la communauté gay. La mini série qui mêle rires et larmes tout au long de ses cinq épisodes, ravive le dialogue sur la maladie tout en liant sensibilité et humanité. On retrouvera notamment le légendaire Neil Patrick Harris dans le second rôle d’un dandy qui prendra Colin sous son aile. À binge-watcher sur myCanal.

White Lotus

Alors qu’elle nous transporte dans un premier temps au coeur d’un cadre paradisiaque, la mini-série “White Lotus” prend forme cependant sur fond de vices, secrets, craintes et injustices. La comédie dramatique fraîchement disponible sur OCS en France suit le séjour d’un groupe de clients blancs et fortunés d’un palace situé sur l’une des îles de l’archipel d’Hawaï. Mais au fil de cette semaine de vacances qui s’annonçait pourtant idyllique, des complications s’installent entre les touristes méprisables et les employés de l’hôtel, pointant du doigt les problématiques concernant les privilèges, les rapports de classe ainsi que les inégalités.

Small Axe

“Small Axe” réalisé par le cinéaste oscarisé en 2014 Steve McQueen, plonge les spectateurs au coeur de la communauté antillaise de Londres dans les années 60 à 80, période marquée par le racisme au sein des institutions. À l’ère du mouvement “Black Lives Matter”, “Small Axe” retrace l’émancipation de la communauté noire de la capitale britannique. En s’appuyant sur les évènements de militantisme du groupe des “Mangrove Nine” datant de 1968 à Notting Hill jusqu’aux émeutes du quartier de Brixton en avril 1981. “C’était un désir, un besoin et un devoir parce que dans l’histoire du cinéma britannique et de l’histoire britannique, les noirs n’ont jamais eu droit à un espace”, explique le réalisateur à France Info au sujet de la création mini-série. À découvrir sur Salto.

We Are Who We Are

Cette mini-série signée Luca Guadagnino (derrière aussi “Call Me By Your Name”) dresse le portrait toujours mouvant d’adolescents qui cherchent leur raison de vivre, titillés par les premières amitiés et premiers amours. “Pourquoi tu lis de la poésie ? Je cherche des mots qui ont du sens”, voici le type de dialogue qui vient dessiner pendant 8 épisodes, le quotidien souvent désordonné de Fraser et Caitlin, deux adolescents américains vivant dans une base militaire fictive américaine à Chioggia en Italie. Les 8 épisodes, sont disponibles sur StarzPlay.

Découvrez également “Harlem” la nouvelle série qui met en lumière le Black Sisterhood diffusée sur Prime Video.

27 décembre 2021

Previous Article

Puma s'engage à ne plus bénéficier du travail forcé des Ouïghours

Next Article

Les influenceurs français visés par des enquêtes du ministère de l'économie

Related Posts
Lire la suite

Les documentaires à voir en ce moment

Arte revient sur l'affaire autour de Janet Jackson au Super Bowl, BrutX met la lumière sur le raï tandis que Maïram Guissé écrit l'histoire de sa mère.