De GAP en passant par Sony, 4 nominations féminines en France qui comptent

Promues au titre de directrice, ces femmes symbolisent l’espoir d’une légitimité plus forte dans le monde professionnel.

Crédit photo : Gauche/ via @rousse_marion – Droite/ Patrick Gallet

Malgré les nombreux quotas et lois mis en place, la parité professionnelle homme-femme est encore bien loin d’être respectée. Les discriminations liées au sexe demeurent prépondérantes avec un constat qui est sans appel : dans le marché du travail on compte 75 % d’hommes et 49 % de femmes dans le monde. Un taux disproportionné qui résulte entre autre de la méfiance des chargés de ressources humaines vis à vis des capacités managériales des femmes, trop souvent vues comme des mères plutôt que des boss. Ces derniers mois en France, des postes anciennement tenus par des hommes ont laissé place à des femmes puissantes, ambitieuses et inspirantes. Portrait de quatre d’entre elles venant bousculer les codes du patriarcat.

Marion Rousse – Directrice du Tour de France Femmes

Crédit photo : David Marvier

L’ancienne cycliste professionnelle Marion Rousse ne cesse de gravir les échelons depuis quelques années. Championne de France à seulement 20 ans en 2012 et consultante pour France Télévisions, Marion Rousse officiait en tant que directrice adjointe du Tour de Provence et du Tour de Savoie Mont-Blanc. Dimanche 10 octobre, l’ex-coureuse a été promue au titre de directrice du Tour de France Femmes par Amaury Sport Organisations, organisateur officiel de la course. En 1992, le Tour cycliste féminin, devenu la Grande Boucle féminine en 1999, avait fait l’objet de plusieurs critiques de la part du peloton féminin au sujet des conditions médiocres de course. Après plusieurs tentatives échouées de pérenniser les courses féminines, tous les espoirs se portent désormais sur ce premier Tour de France Femmes sous la direction de Marion Rousse, qui démarrera le 24 juillet 2022.

Marie-Anne Robert – Directrice générale de Sony Music France

Crédit photo : Sony

Après plusieurs années à officier en tant que vice-présidente de l’international chez TuneCore à New-York, puis au poste de directrice du marketing et des services aux artistes au sein du label français Believe, c’est chez le géant de la discographie, Sony Music Entertainment France, que Marie-Anne Robert vient de signer. Nouvelle directrice générale de la société, elle supervisera toutes les opérations, les signatures et les acquisitions et se chargera d’accélérer la transformation digitale du label. Riche de son expertise dans l’industrie du hip-hop mais également dans celle du numérique, elle est membre active du MEWEM, programme de mentorat pour les femmes entrepreneures dans l’industrie musicale. “Son expérience internationale, travaillant à la fois chez les indépendants et les majors dans de multiples genres, sera essentielle pour accélérer notre croissance sur le cinquième plus grand marché du monde.”, s’est réjouit Daniel Lieberberg, président de Sony Europe et Afrique.

Bérengère Hubner – Directrice générale de Gap France

Crédit photo : GAP France

Afin de “redonner à GAP en France toute sa place de marque puissante et légendaire ancrée dans le quotidien des familles”, le groupe Hermione People & Brands, propriétaire de la marque, vient d’enrôler la française Bérengère Hubner au poste de directrice générale de GAP France. Forte d’une solide expérience dans la grande distribution ainsi que dans l’industrie textile après plusieurs années à officier en tant que directrice marketing chez Kiabi, Bérengère Hubner aura pour mission de redynamiser la marque, qui malgré une collab avec Kanye West, peine à trouver des clients en France. Ses boutiques dans l’hexagone étaient d’ailleurs menacées de fermeture avant le rachat de Hermione People & Brands en juin dernier. “Sa qualité de leadership et ses valeurs humaines me donnent confiance quant à notre capacité à redynamiser la marque en doublant de taille très rapidement.”, a confié Samuel Alimi, vice-président de Hermione People & Brands.

Nathalie Iannetta – Directrice des sports Radio France

Crédit photo : Canal +

Le groupe Radio France a annoncé au début du mois de septembre la promotion de la journaliste Nathalie Iannetta au poste de directrice des sports. Suite à une carrière de chroniqueuse pour TF1 et de conseillère sport, jeunesse et engagement pour l’ancien président François Hollande, la journaliste française devient la première femme à la tête de la cellule sportive de Radio France. Une annonce qui survient dans un contexte agité marqué par le documentaire de Canal + “Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste sportive” sorti en mars dernier, pointant du doigt le sexisme au sein des rédactions sportives. Dans une démarche de développer l’inclusion sociale du groupe, Nathalie Iannetta sera en charge de mener “des actions visant à décloisonner les univers du sport, valide et handisport, à renforcer la couverture du sport féminin”, comme l’indique le communiqué officiel.

12 octobre 2021

Previous Article

De la banlieue à la Maison Dior

Next Article

La très belle nouvelle collection d'Aigle par les créateurs d'Études

Related Posts
Lire la suite

Petites chorées pour big money ?

Connus sous les pseudonymes Habituetoi, Jimseuh et Teddy sur Instagram, le trio est devenu en quelques années une référence sur le réseau social. Rencontre.