IKEA Madeleine réouvre dans une nouvelle version et change de nom

Le magasin proposera plus d’articles.

L’heure est à la mise à jour pour le magasin parisien du géant du mobilier et de la décoration, IKEA. Implanté en plein coeur de la capitale depuis 2019, IKEA Madeleine avait fermé ses portes le 30 décembre dernier en annonçant une légère remise à neuf : “Pour vous offrir une nouvelle expérience plus simple et encore plus inspirante, pour vous proposer encore plus de solutions pour aménager votre intérieur, nous retroussons nos manches et nous nous réinventons“, explique le groupe sur son site. Une réinvention qui va jusqu’à l’appellation du magasin qui se nommera désormais “IKEA City Paris”.

La nouvelle version du grand magasin propose un panel d’articles plus large et s’articule entre cinq univers : l’art de cuisiner, de rêver, de ranger, de vivre et bien évidemment l’espace restauration (uniquement à emporter, pour le moment) connu pour ses engagements zéro déchets. Les adeptes d’IKEA pourront également rencontrer un spécialiste pour l’aménagement de leur cuisine ou encore un designer d’intérieur, sur rendez-vous, mais aussi participer à des ateliers de réparation ou même de relooking. Enfin, il sera possible, grâce à l’app IKEA disponible sur smartphone, de scanner directement ses articles pour un passage en caisse plus rapide. IKEA City Paris a réouvert le 27 février, du lundi au dimanche de 9h-17h30. Et dès le printemps prochain, le nouveau magasin “IKEA Decoration” situé au 144 rue de Rivoli, viendra rejoindre le grand magasin.

IKEA City Paris Madeleine
23 boulevard de la Madeleine
75001 Paris

Découvrez également la première ligne de mobilier exclusivement conçue pour le gaming signée IKEA.

Previous Article

Frankie Collective ajoute de nouveaux sacs Nike upcyclés

Next Article

Le documentaire sur la vie de Notorious B.I.G est disponible sur Netflix

Related Posts
Lire la suite

Restons barbares

Dans son livre "Rester barbare", la journaliste Louisa Yousfi offre une ode à l'émancipation, tout en se demandant comment les rappeurs sont devenus les porte-paroles des femmes issues de l'immigration.