Les expositions à faire en ce moment à Paris

De la mode à l’art contemporain, 2023 s’annonce chargée en culture.

Crédit photo : Droite/Naomi Campbell et Azzedine Alaïa en 1987.© Arthur Elgort
Gauche/Naomi Campbell et Azzedine Alaïa à Paris en 1986.© Arthur Elgort

Si vous cherchez une exposition à faire en ce moment àParis, vous en trouverez pléthore. Ici nous nous avons listé pour la plupart, celles qui mettent la mode à l’honneur mais pas que. Vous pourrez partir sur les traces de l’afrotrap à la Philharmonie de Paris ou encore vous tirez les cheveux au MAD. Voici une liste non exhaustive des événements parisiens culturels à ne pas manquer.

GOLD, au Musée Yves Saint Laurent

Crédit photo : Musée Yves Saint Laurent

“Le soir doit briller, sans cela il serait un peu ridicule“. Yves Saint Laurent sortait sa première collection il y a 60 ans, et pour l’occasion, le jeune musée éponyme consacré au créateur propose une exposition lumineuse en hommage à sa fameuse golden touch. Aucune création d’Yves Saint Laurent n’y a échappé : le doré fut une grande source d’inspiration à travers sa vie. Venez découvrir les robes scintillantes, les bijoux et accessoires tous ornés de cette couleur. Vous pouvez réserver un billet sur la page de l’exposition, pour 10€, ou 7€ si vous êtes étudiants.

Gold, les ors d’Yves Saint Laurent
Jusqu’au 14 mai 2023
Musée Yves Saint Laurent, 
5 Avenue Marceau, 75016 Paris
Plus d’infos ici

Kimono, au Quai Branly

Crédit photo : Sortir à Paris

Pièce emblématique de la culture japonaise, le kimono a traversé les époques et a transformé une partie de la mode par la fascination qu’il suscite à travers le monde. Le Musée du Quai Branly nous propose un voyage dans le temps à l’ère Edo, pour découvrir l’histoire et le symbole de cet habit traditionnel. Admirez plus de 200 kimonos colorés, brodés, traditionnels ou revisités de façon plus moderne par des créateurs célèbres comme Alexander Mcqueen. L’exposition est gratuite pour les moins de 26 ans. La réservation de billets, même gratuits, est fortement conseillée.

Kimono
Jusqu’au 28 mai 2023
Musée du Quai Branly Jacques Chirac, Mezzanine Est
37 Quai Jacques Chirac, 75007 Paris
Gratuit pour les -26
Tarif plein : 12€  
Plus d’infos ici

Les années 80 à l’honneur du MAD

Crédit : affiche de l’exposition, © Helmo

Une exposition touche-à-tout au Musée des Arts Décoratifs où vous pouvez venir nourrir votre nostalgie grâce à plus de 700 œuvres différentes (mobilier, silhouettes de mode, affiches, clips…), qui reflètent une décennie où liberté d’expression rimait avec créativité. De grands créateurs comme Jean Paul Gaultier ou Thierry Mugler en ressortent superstars, et les années 80 apportent leur pierre à l’édifice de la mode et de la pop culture. Un mélange de formes et de couleurs à découvrir au MAD.

Années 80. Mode, design, et graphisme en France  
Jusqu’au 16 avril 2023
Musée des Arts Décoratifs 
107 Rue de Rivoli, 75001 Paris
Gratuit pour les -25 ans
Tarif plein: 14€

La galerie permanente Dior

Crédit photo : Dior

Si vous êtes amateur de mode, vous avez sûrement déjà vu le fameux mur multicolore qui orne les escaliers en colimaçons de la galerie Dior. Cette exposition permanente est un incontournable pour les amateurs de Haute Couture. Vous pouvez voir de vos propres yeux le bureau original de Christian Dior, et les fameuses robes du créateur. Des salles aux ambiances toutes différentes pour un voyage immersif à travers la grande maison Haute Couture.

Galerie Dior
Exposition permanente
11 bis Rue François 1er, 75008 Paris
8€ pour les -26 ans
Tarif plein : 12€

Rébellion Afrobeat, l’histoire de Fela Kuti

Crédit photo : Jean-Jacques Mandel

À travers des concerts projetés, des tenues extravagantes, des vinyles et photographies exclusives, cette exposition donne aux visiteurs l’opportunité de découvrir l’univers de Fela Kuti, artiste pluri-talentueux engagé. Le musicien nigérien qui a imaginé l’afrobeat, a aussi dénoncé toute au long de sa vie le néo-colonialisme, et les injustices dont il a été témoin. Son univers influence la scène jazz et hip-hop sur des générations. 

Rébellion Afrobeat
Jusqu’au 11 juin 2023
Philharmonie de Paris
221 Avenue Jean-Jaurès, 75019 PARIS 
6€ pour les 16-25 ans 
Tarif plein : 8€

Habibi, les révolutions de l’amour

Crédit photo : Paris.fr

Habibi, ça veut dire “mon amour” en arabe. De quoi filer à l’Institut du monde Arabe qui nous ouvre ses portes pour (re)découvrir l’amour sous le prisme des questionnements, luttes et identités LGBTQIA+. Des interrogations sociales, personnelles et esthétiques mises en lumière par des artistes contemporains issus du monde Arabe. L’exposition sur 750m2 donne “la parole aux artistes, à leur récit singulier qui dessine leurs doutes et leurs fragilités.”

Habibi, les révolutions de l’amour
Jusqu’au 19 mars 2023 
Institut du monde Arabe
1 rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed-V, 75005 Paris 
5€ pour les 18-26 ans 
Tarif plein :10€ 

Faith Ringgold, figure d’un art engagé américain

Crédit photo : The Museum of Modern Art/Licensed by SCALA / Art Resource, NY

Pour la première fois en France, une sélection d’œuvres nous invite à plonger dans l’esprit de Faith Ringgold, avec l’exposition “Black is beautiful” qui prolonge le le travail engagé, tranchant et féministe, de la peintre. Une dizaine de peintures marquantes, dont la réinterprétation sanglante des “Demoiselles d’Avignon” de Picasso, est à retrouver dans cette exposition. À travers son art, la New Yorkaise de 92 ans interroge sur l’état de son pays, la violence et le racisme qu’elle observe depuis son enfance dans les années 30. Une rétrospective intéressante qui retrace le chemin, l’indépendance et le succès d’une artiste noire dans une Amérique blanche et masculine. 

Faith Ringgold, Black Is Beautiful
Jusqu’au 2 juillet 2023
Musée Picasso-Paris
5 Rue de Thorigny 
75003 Paris 
Entrée à 7€ jusqu’au 4 mars
À partir du 7 mars, tarif plein : 14€ et réduit : 11€ 

Jeanne Vicerial, Armors

C’est à la galerie Templon que vous trouverez les silhouettes mystérieuses de la jeune artiste plasticienne. Les sculptures textiles noires ou blanches, arborent un tricot tissage – technique inventée par l’artiste – qui ne laisse pas indifférent. Figées dans le temps, les oeuvres interrogent sur la place du prêt-à-porter, et la représentation du corps de la femme. Suivez le chemin de l’exposition Armors et tombez nez à nez avec un robot automatisé, tissant une silhouette en temps réel.

Armors, Jeanne Vicerial 
Du 7 janvier au 11 mars 2023
28 Rue du Grenier-Saint-Lazare
75003 Paris
Entrée Gratuite

Azzedine Alaïa

Crédit photo : ARTHUR ELGORT ET GRETHE HOLBY ELGORT, NEW YORK CITY, 1987. COLLECTION AUTOMNE-HIVER, 1987 PH. ARTHUR ELGORT

S’il y a bien un duo pionnier de la mode et de la représentation féminine moderne dans les années 80, c’est celui-ci, Azzedine AlaÏa et Arthur Elgort, deux amis artistes. L’un est photographe, l’autre couturier, et ensemble, ils laisseront cette trace photographique intemporelle dans le milieu de la mode. C’est ce que nous propose de redécouvrir cette exposition à la fondation Azzedine Alaïa : un chassé croisé donnant vie aux souvenirs photographiés par Elgort, à travers la présentation des pièces textiles originales figurant sur chacune d’entre elles.  

Azzedine Alaïa, Arthur Elgort, En liberté
Du 23 janvier au 20 août 2023
Fondation Azzedine Alaïa 
11 rue de la verrerie, 75004 Paris 
Tarif plein : 10€

La vallée

Crédit photo : ©Michel Slomka / MYOP – Lumento

Préparez-vous à retourner sur les bancs de l’école avec Fabrice Hyber. Sa nouvelle exposition intitulée “La Vallée”, a été imaginée comme des salles de classe, avec des petites chaises colorées et des bureaux. Près d’une soixantaine d’œuvres, dont une quinzaine peintes pour l’occasion, ont envahi la Fondation Cartier en janvier 2023. Des traits grossiers, presque enfantins, qui rappelleraient presque les chefs-d’œuvre de nos premières années, nous font voyager à travers l’imaginaire de l’artiste. En décortiquant le savoir et les pensées en mouvement, Hyber aborde tous les sujets : l’histoire, le sport, l’astrophysique, l’amour, le corps…

Fabrice Hyber, La vallée
Jusqu’au 30 avril 2023
Fondation Cartier pour l’art contemporain 
261 Boulevard Raspail, 75014 Paris
5€ pour les -25 ans 
Tarif plein : 11€

NEVER ENDING STORY

Crédit photo : Claire Dorn, Courtesy of the artist and Perrotin

L’artiste plasticienne Mathilde Denize exploite l’espace de la galerie Perrotin pour nous faire découvrir ses œuvres, à travers des couleurs claires et un jeu de matières intéressants. L’artiste utilise ses anciennes peintures pour les transformer, et parfois même en faire des créations textiles. Venez rencontrer ses œuvres dans une ambiance calme et colorée. 

Mathilde Denize, Never ending story
Galerie Perrotin
76 rue de Turenne, 75003 PARIS
Entrée gratuite

21 février 2023

Previous Article

Les marques françaises et genderfluid à suivre

Next Article

Ces jeunes créateurs français qui tricotent sur Instagram

Related Posts
Lire la suite

Quartier Libre en Guadeloupe

La photographe Jude Foulard nous emmène dans son quartier du Plateau Saint Germain dans la commune du Gosier.