Combien gagne-t-on vraiment sur TikTok et pourquoi certains sont-ils déçus ?

Présenté par :

0,4 centime d’euro les 1 000 vues, 20 euros le million de vues ?

Crédit photo : lmshooting – The French House, maison de TikTokeurs français

Alors que des Maisons TikTok composées de dizaines de TikTokeurs fleurissent, certaines générant jusqu’à 1,3 million de dollars par publication, l’AFP publie une enquête sur la rémunération des influenceurs qui ont choisi de faire leur beurre sur le réseau social chinois. Et si certains ont réussi à en faire un véritable métier, pour d’autres c’est la désillusion. Alors comment fonctionne le système de rémunération sur TikTok, combien sont payées les vues et comment peut-on prétendre au fonds de créateurs créé en septembre 2020 par le réseau doté de 254 millions d’euros ?

Plusieurs critères nécessaires et beaucoup de flou

Pour prétendre au fond de rémunération mis en place par TikTok il faudra tout d’abord “résider dans un pays européen inclus dans le fonds, avoir plus de 18 ans, un minimum de 10.000 abonnés et un cumul d’au moins 100.000 vues sur ses vidéos au cours des 30 derniers jours”, détaille l’AFP. Ensuite, c’est un peu la loterie car comme le précise Stéphanie Laporte, directrice de l’agence de “social media” et d’influence Otta, le fonds est divisé “entre des milliers de personnes dans 5 ou 6 pays en Europe et au Royaume-Uni”, provoquant ainsi une “très forte dilution”.

Alors que l’AFP avance des chiffres de 0,4 centime d’euro les 1.000 vues et de 20 euros le million de vues, certains TikTokeurs avec qui nous avons pu nous entretenir, ont noté que la rémunération varie également en fonction du pays dans laquelle votre vidéo sera partagée. Si vous êtes européens, TikTok valorisera davantage des re-share dans des pays d’Europe. Un algorithme opaque qui repose sur le croisement de plusieurs critères (nombre de vues, visuel, son, description) et qui entraîne des différences de revenus entre les utilisateurs, souvent eux même perdus.

“Le mode de rémunération privilégié sur TikTok c’est celui du fonds de créateurs d’abord, puis des collaborations ensuite. Sur YouTube, c’est principalement une monétisation par la publicité. Sur Instagram ce sont des placements de produits, des liens sponsorisés”, résume Olivier Ertzscheid, enseignant chercheur à l’Université de Nantes. Confirmant ainsi que les TikTokeurs peuvent aussi compter sur les partenariats avec les marques pour faire gonfler leurs revenus. Du sponsoring qui peut aller jusqu’à 5 000 euros la vidéo.

Et c’est exactement ce système de revenus qui a poussé récemment les créateurs noirs de TikTok à se mettre en grève face au vol de contenus grandissant sur la plateforme chinoise.

14 juillet 2021

Previous Article

"Titane", le film français qui vient de retourner Cannes

Next Article

adidas et Prada sortent deux nouvelles sneakers et ne font toujours pas l'unanimité

Related Posts