Les joueurs de Premier League vont devoir suivre une formation obligatoire sur le consentement sexuel

Cette décision fait suite aux nombreuses accusations qui ont secoué le monde du ballon rond ces derniers mois en Angleterre.

Crédit photo : Manchester City

Le championnat d’Angleterre de football va introduire une formation obligatoire sur le consentement sexuel pour tous ses joueurs. Alors que la saison 2022-2023 de la Premier League a démarré le 5 juillet dernier, cette initiative fait suite à une série d’accusations d’agressions sexuelles concernant des joueurs de première division. L’affaire du français et champion du monde Benjamin Mendy évoluant aux moment des faits à Manchester City, semble avoir participé à un prise de conscience dans le milieu du ballon ronde. Le footballeur est actuellement dans le viseur de la justice britannique pour sept chefs d’accusation de viol, d’une agression sexuelle et d’une tentative de viol remontant à 2018. Le procès du défenseur de Manchester City s’ouvrira ce 10 août en Angleterre. Quelques jours après l’annonce de la Premier League.

Une formation obligatoire

En février dernier, les associations et collectifs britanniques britanniques “The Three Hijabis” et “Level Up”, toutes deux membres de la coalition “End Violence Against Women” (EVAW) avaient adressé une lettre ouverte à la Fédération anglaise du football ainsi qu’à la Premier League leur demandant de mener des actions concrètes afin de lutter contre les violences faites aux femmes dans ce milieu. “Nous avons rencontré les dirigeants de la Premier League plusieurs fois et nous les avons trouvés à l’écoute. Nous souhaitons désormais qu’ils nous contactent directement pour nous donner les détails de la mise en place de cette campagne”, s’est par ailleurs réjouit sur Twitter, Shaista Aziz co-directrice de l’association The Three Hijabis suite à l’annonce de l’initiative portée par la Premier League.

Si la Premier League proposait déjà des formations pour les moins de 14 ans et les moins de 23 ans autour du sujet du consentement, ces dernières n’étaient pas obligatoires pour les professionnels de haut niveau. Elles le seront désormais.

Des efforts mais…

Si certain(e)s saluent cette initiative malgré une instauration tardive, d’autres ne la juge pas suffisante. Autre affaire qui avait secoué l’Angleterre, celle de l’attaquant da Manchester United Mason Greenwood, accusé de violences conjugales, d’agression et d’harcèlement sexuel par son ancienne petite amie Harriet Robson en janvier dernier. Arrêté puis libéré sous caution, le joueur de 20 ans a été suspendu par son club. Mais sur Twitter, les fans du club des Red Devils ne cessent de réclamer la levée de la suspension du joueur, négligeant ainsi les accusations portées à l’encontre de Greenwood sous prétexte que ce dernier est nécessaire au club. Sur le terrains d’autres supporters se montrent plus enclin à supporter la cause des violences faites aux femmes. Lors de la première journée du championnat anglais et à l’occasion du match Crystal Palace contre Arsenal, un avion a survolé le stade avec une banderole “dégagez les violeurs”. Elle s’adressait aux joueurs des Gunners, Thomas Partey visé par une enquête en cours pour des faits d’agression sexuelle et de viol. La banderole imaginée par le groupe d’actions Level Up a été co-financée par les supporters d’Arsenal.

Pour la journaliste de Metro Emmie Harrison-West, l’action proposée par la Premier League est insuffisante. “Cette tentative désespérée de la Premier League de s’accrocher à des brindilles en proposant des leçons obligatoires sur le consentement – mais sans accepter de suspendre officiellement les joueurs arrêtés pour suspicion de viol – est trop peu et trop tard. Ce n’est pas suffisant.”, écrivait-elle dans une tribune.

Les détails de la formation instaurée par la Premier League n’ont pas encore été révélés.

10 août 2022

Previous Article

Voici Olaplex, le The Ordinary du cheveux qui cartonne

Next Article

Facebook a t-il participé à l'arrestation d'une jeune fille de 17 ans accusée d'avoir avorté clandestinement ?

Related Posts
Lire la suite

adidas accusé “de marcher sur le féminisme” à Paris

En cause : le prochain naming d'un complexe sportif qui devait à l'origine porter le nom d'Alice Milliat une nageuse, hockeyeuse et rameuse française connue pour son engagement féministe dans le sport de haut niveau.