Tout ne s’est pas passé comme prévu à la première Fashion Week du Metaverse

Entre couacs et gros noms.

Le défilé Etro – Crédit photo : Decentraland

Le Metavers est dans la bouche des plus grandes marques, du streetwear au luxe, d’adidas à Balenciaga en passant par le groupe LVMH. Ce dernier a par ailleurs fait ses premiers pas dans ce nouveau monde virtuel en présentant sa première égérie en 3D à l’occasion de la conférence Viva Technology. Et si les marques sautent dans ce monde virtuel, des événements mode de renommée se sont également mis au diapason. La première Fashion Week du Metavers, annoncée il y a déjà quelques semaines par la plateforme Decentraland, a par exemple pris place du 24 au 27 mars. Au-delà des spectacles numériques et des défilés virtuels, le grand événement a présenté une exposition officielle mettant en avant le commerce de détail dans sa version 2.0.

Dolce&Gabbana, Tommy Hilfiger et Philippe Plein en tête d’affiche

Dolce&Gabbana était le premier à figurer dans le calendrier officiel de cette Fashion Week 2.0 avec un défilé en plein coeur de l’UNXD Luxury District, quartier inspiré de la célèbre Avenue Montaigne à Paris. Un catwalk en forme de 8 a laissé place aux mannequins en 3D portant les dernières créations virtuelles de la marque italienne. Un premier show dans le Metavers qui a connu sans surprise ses premiers bugs et problèmes de connexion. “Rien ne se passe, de mon côté. Et chez vous ?”, demande un spectateur qui n’a pas pu profiter pleinement du show suite au bug. Même problème pour Etro, autre marque à défiler lors de cette Metavers Fashion Week, et qui a dévoilé sa collection en 3D sous une pluie d’étoiles roses. Philippe Plein a quant à lui présenté sa nouvelles pièces dans un lieu entièrement dédié à sa marque. En plein coeur du terrain intitulé le “Plein Plaza”, une créature tout droit sortie des jeux vidéos les plus mystiques a présenté des mannequins aux looks surnaturels et oniriques.

Le défilé Dolce&Gabbana – Crédit photo : Decentraland via Fashion Network

Un premier Selfridges virtuel

Outre les défilés, l’évènement a été l’occasion pour le grand magasin Selfridges d’inaugurer son premier flagship virtuel, inspiré de celui présent (dans la vraie vie) à Birmingham et réunissant les créations virtuelles de Paco Rabanne. Dans la rue marchande du Portal Fashion District, la marque IKKS a également lancé son flagship aux côtés de Hogan ou encore Tommy Hilfiger. Ce dernier était d’ailleurs lui aussi programmé pour cette première Fashion Week virtuelle et a dû faire face à une erreur d’horaire qui a placé son show bien plus tard que l’heure initialement prévue. “Nous nous sommes engagés à être là où le consommateur va. Participer à la Metaverse Fashion Week nous ouvrira la porte à de nouveaux consommateurs avec lesquels nous n’étions pas encore en contact”, a déclaré Avery Baker, chef de la gestion de la marque Tommy Hilfiger Global à Vogue.

Le flagship Selfridges – Crédit photo : Decentraland via Fashion Network

À quoi ça sert ?

La Fashion Week étant un événement phare du monde réel, cette première édition 2.0 laisse derrière elle une traînée d’interrogations quant à l’avenir de la mode dans le Metavers. Tandis que les habitués de Decentraland étaient pour la plupart vêtus de tenues toutes plus originales les unes que les autres, celles portées par les mannequins se faisaient plus sobres, plus proches du monde réel comme c’était le cas pour Etro. Dolce&Gabbana a en revanche pris le risque de s’adonner à des créations beaucoup plus audacieuses et lointaines de la réalité. Les nombreux flagships florissants quant à eux interrogent sur leur réelle utilité vis à vis de la complémentarité du monde réel entre les eshops et les boutiques physiques dans lesquels les vêtements sont plus facilement visualisables.

Autre problématique liée à la montée en puissance de la mode virtuelle dans le Metavers : celle de la contrefaçon.

28 mars 2022

Previous Article

Nouvelle affaire d'agressions sexuelles dans le rap français

Next Article

Davinhor dévoile un premier album prometteur mais déséquilibré

Related Posts
Lire la suite

Les combattantes de Balmain

Olivier Rousteing a présenté sa nouvelle collection Automne/Hiver 2022 pendant la Fashion Week de Paris.