Retour en images sur la première édition féminine du tournoi de street-foot IMPULSTAR

Présenté par :

L‘occasion aussi d’inaugurer un tout nouveau city-stade co-financé par Instagram, sous les yeux de joueuses du PSG.

Son visage ne vous est peut-être pas inconnu, Bernard Messi, mais que tout le monde appelle Nar-B oeuvre pour le street foot depuis plus de 10 ans. Un nom de famille adéquat pour le grand-frère d’une jeune génération qui peut compter sur son abnégation pour faire vivre la cité et un de ses sports favoris : le street-football. Le gardien du temple du City stade d’Argentreuil “San Siro” (95), tel un jardinier, a fait pousser ce carré vert enclavé par des immeubles, bien au delà de ses grilles. De ce bout de pelouse est né un tournoi, IMPULSTAR, un événement qui a lancé sa première édition féminine ce 27 août sur un tout nouveau city-stade construit à la ZUP, dans le parc entre l’allée Fernand Léger et le boulevard de la Résistance, avec l’aide d’Instagram. Aux manettes de cette grande première, Djacklyne, activiste dans le foot féminin, comme elle se présente. Un visage connu de toutes celles qui veulent frapper le ballon au city-stade, lieu longtemps squatté par les hommes. “Mes projets dans le foot féminin c’est de continuer à mettre du foot féminin là où il en manque. Continuer à aider ce sport à se développer et surtout changer les mentalités qui l’empêchent d’avancer”, nous écrit Djacklyne sur WhatsApp au lendemain du tournoi.

La joueuse du PSG Kadidiatou Diani – Djacklyne et Bernard Messi, organisateurs – Crédit photo : Julien Moro

Et pour porter cette première édition remportée par l’afrobobigny, elle aura pu compter sur la présence de nombreuses joueuses professionnelles. Sandy Baltimore, Léa Khelifi, Elisa De Almeida et Kadidiatou Diani du PSG féminines sont venues encourager les stars du jours, bord terrain. Magou Doucouré, du stade de Reims est aussi venu représenter la province. La chanteuse Lyna Mahyem, a endossé le rôle de marraine, accompagnée par une série d’influenceuses venues soutenir l’initiative. La comédienne franco-guinéenne Fatou Guinea Kaba, la Youtubeuse Crazy Sally, la freestyleuse Lisa Zimouche et Fatou Manda ont fait partager l’événement à leurs communautés. Just Riadh et Vargasss comptaient également parmi les invités.

Crédit photo : Julien Moro

Inauguré par Bernard Messi et sa mère, en présence du maire d’Argenteuil, Georges Mothron, de Guillaume Thévenin, responsable des partenariats influenceurs pour l’Europe chez Instagram et de la chanteuse Lyna Mahyem, le nouveau city-stade tout en dégradé de orange et de rose laisse apparaitre sa devise en toutes lettres : “Laissez nous rêver”.

La finale hommes elle, aura lieu le 30 août, au stade Emile Anthoine à Paris, sous la Tour Eiffel. Sont attendus Ninho, Niska, Maes, BurnaBoy, Guy2BezBar, Tiakola ou encore Negrito pour une scène ouverte. Une finale qui sera également l’occasion pour IMPULSTAR de fêter ses 10 ans.

City Stade Argentreuil
2 allée Fernand Léger
95100 Argentreuil

29 août 2021

Previous Article

Tout ce qu'il faut retenir de la 2ème semaine du procès R.Kelly

Next Article

Nike a créé une Dunk avec un design exclusif aux femmes

Related Posts