Que sont les twisties, ce phénomène qui a poussé Simone Biles à se retirer des JO ?

Présenté par :

Explication de cette confusion causée par le cerveau ultra dangereuse.

Crédit photo : Athleta

“Ils l’ont vu un peu durant l’entrainement. J’ai commencé à avoir un peu les twisties.”. C’est par ces mots que Simone Biles est revenue plus en détails sur son retrait de la compétition de gymnastique par équipe aux JO de Tokyo. Priorisant sa santé mentale, la championne a préféré rentrer brièvement au vestiaire avant de revenir encourager son équipe. Mais alors que sont les twisties en gymnastique ? D’après de nombreux témoignages sur internet, cette sensation est la pire, car elle peut causer des blessures très importantes, mais aussi une peur puissante. Tout simplement parce que le cerveau n’est plus connecté au corps. “Je n’avais aucune idée d’où j’étais dans les airs”, a déclaré Simone Biles. “J’aurais pu me blesser.”

Stress et alerte du cerveau

“C’est un peu comme oublier comment tordre son corps en l’air”, explique l’ancienne gymnaste de l’UCLA JaNay Honest. “C’est vraiment effrayant parce que quand vous faites une figure comme Simone le fait … c’est vraiment dangereux”. Donc derrière ce nom à la sonorité presque mignonne se cache un phénomène qui cause une perte de repère allant jusqu’à la chute. Pris par la peur, mais aussi par la perte de repère dans les airs en effectuant un saut tête en bas, le cerveau se bloque et ne dirige ainsi plus le corps. Impossible donc de savoir où on est et si on doit se réceptionner. Une sorte de warning envoyé par votre cerveau, pour qui cette figure est trop dangereuse.

“Lorsque les gymnastes ont des « twisties », ils perdent le contrôle de leur corps en tournant dans les airs. Parfois, ils se tordent alors qu’ils ne l’avaient pas prévu. D’autres fois, ils s’arrêtent à mi-chemin, comme l’a fait Biles. Et après avoir expérimenté les twisties une fois, il est très difficile d’oublier. L’instinct est remplacé par la pensée. La pensée mène rapidement à l’inquiétude. L’inquiétude est difficile à échapper”, décrit le Washington Post.

Et comme les gymnastes, sautent dans l’équivalent d’une piscine vide, on vous laisse imaginer la peur du traumatisme. Beaucoup de gymnastes évoquent la peur de la paralysie complète due à une chute.

29 juillet 2021

Previous Article

adidas enrôle Chilla pour sa dernière campagne internationale

Next Article

adidas et Beyoncé dévoilent deux sneakers à plateforme

Related Posts