Diddy rachète sa propre marque Sean John lancée en 1998, pour 7 millions de dollars

La griffe éponyme du magnat du hip-hop avait connu la gloire dans les années 2000.

Crédit photo : Christian Combs

Après avoir connu un fort engouement dans les années 2000, la marque Sean John lancée en 1998 par Diddy avait peu à peu sombré dans l’oubli. En 2016 le magnat du hip-hop décidait même de revendre sa marque à la holding Global Brands Group avant de porter plainte contre le groupe en 2021 lui réclamant 25 millions de dollars. La raison de la discorde : les dirigeants auraient utilisé l’image du businessman sans sa permission lors du lancement d’une nouvelle et première collection pour femme en collaboration avec Missguided. Un usage illégal de sa personne qui a visiblement poussé Diddy à vouloir racheter sa propre marque. Si les rumeurs circulaient autour d’une possible transaction commerciale, la reprise de Sean John vient d’être officialisée par le WWD.

Gauche : Sean John en 2003 – Droite : Sean John en 2000 /Crédit photo : Robert Mitra/WWD

Pour 7 millions et 551 000 dollar l’homme d’affaire peut donc reprendre son label éponyme. Un prix au dessus de ses attentes lui qui en proposait encore 3,3 millions début décembre. “J’ai lancé Sean John en 1998 dans le but de créer une marque haut de gamme qui a brisé la tradition et introduit le hip-hop dans la haute couture à l’échelle mondiale”, a déclaré Combs. “En voyant comment le streetwear a évolué pour réécrire les règles de la mode et avoir un impact sur la culture dans toutes les catégories, je suis prêt à reprendre la propriété de la marque, à constituer une équipe de designers visionnaires et de partenaires mondiaux pour écrire le prochain chapitre de l’héritage de Sean John”, conclut Diddy. À l’heure où l’industrie du streetwear semble saturée, l’homme aux multi-casquettes semble plus que déterminé.

Il y a quelques semaines c’est Baby Phat, marque féminine phare du hip-hop des années 2000, qui annonçait son retour.

21 décembre 2021

Previous Article

La Fashion Week de Paris annonce ses premiers noms sous la menace du Covid

Next Article

5 documentaires sur les dessous du groupe LVMH

Related Posts
Lire la suite

Shannon Abloh, la relève

Jusque là très discrète, la femme du défunt designer Virgil Abloh a été nommée CEO de la société de création, Virgil Abloh Securities.