Quand Beyoncé sample l’une des plus grandes divas du monde arabe

Pour son concert à Dubaï, la star américaine a proposé quelques remix de ses plus grands hits.

Mason Poole/Parkwood Media/Getty Images for Atlantis The Royal

Alors qu’elle n’était pas remontée sur scène depuis décembre 2018, Beyoncé a proposé un concert à l’occasion de l’ouverture d’une nouvel hôtel à Dubaï, The Atlantis. Contre supposément la somme de 24 millions de dollars, la star américaine a interprété une série de chansons issues de ses anciens albums pendant un show d’une durée de 75 minutes. À cette occasion Beyoncé a offert des réinterprétations de ses tubes comme “Beautiful Liars” dans lequel un sample d’un titre de la chanteuse algérienne Warda Al-Jazairia a été ajouté. Dans l’extrait ci-dessous capté par un invité et publié sur Twitter on peut entendre quelques notes du morceau “Batwanes Beek”.

Un morceau déjà utilisé par Aaliyah

La chanson avait déjà été samplée dans le “Don’t Know What To Tell Ya” d’Aaliyah en 2003. Née en 1940 à Paris d’un père algérien et d’une mère libanaise, Warda Al Jazairia était l’une des plus grandes divas du monde arabe. Après avoir mis sa carrière en sommeil à la demande de son mari dans les années 60, elle finira par le quitter lorsque celui-ci lui interdira de reprendre le micro alors que le président algérien Boumediene lui demande de chanter à Alger pour les célébrations des 10 ans de l’indépendance. Elle s’exilera au Caire et reprendra la musique. Elle est décédée en 2014 à l’âge de 72 ans.

Une autre chanson du monde arabe figurait parmi les samples utilisés par Beyoncé. La chanson “Li Beirut” de Fairuz qui se traduit par “À Beyrouth” en arabe, est devenue un symbole du nationalisme libanais depuis sa sortie en 1984, alors que le Liban était confronté à une guerre civile sanglante. On peut l’entendre dans un autre extrait ci-dessous.

Pour toutes ses performances Beyoncé était accompagnée d’un groupe de danse libanais entièrement féminin, The Mayyas, qui a remporté l’émission America’s Got Talent l’année dernière.

23 janvier 2023

Previous Article

Nos streetstyles de la Fashion Week de Paris

Next Article

23% des jeunes hommes considèrent qu'il faut parfois être violent pour se faire respecter

Related Posts
Lire la suite

Soumeya a retrouvé le sourire

Lynchée sur les réseaux sociaux suite à son passage dans "Nouvelle École" de Netflix, la rappeuse invoque le "mektoub" pour continuer d'avancer, bien loin des clashs du net.