Ouïghours : Une enquête ouverte en France contre Zara et Uniqlo par le parquet antiterroriste

Pour recel de crimes contre l’humanité.

Crédit photo : Uniqlo

Après la plainte d’une rescapée Ouïghoure déposée en avril dernier contre Zara, UNIQLO, Sandro et Maje pour “recel de travail forcé” et “crimes contre l’humanité”, une enquête a été ouverte en France par le parquet national antiterroriste pour “recel de crimes contre l’humanité”. Cette dernière vise quatre géants du textile, dont Uniqlo France et le groupe Inditex qui détient Zara. Sont également dans le collimateur du parquet national antiterroriste, le groupe japonais Fast Retailing, le groupe SMCP (Sandro, Maje, de Fursac…) et le chausseur de sport Skechers, comme le révèle Mediapart qui s’appuie sur une source judiciaire.

C’est via l’association anticorruption Sherpa, le collectif Éthique sur l’étiquettel’Institut ouïghour d’Europe (IODE) et une femme ouïghoure ayant été internée dans la province du Xinjiang (nord-ouest de la Chine) que la plainte avait été déposée il y a quelques mois. Le groupe de plaignants demandait à la justice française d’enquêter sur les camps de travail force qui sont installés dans la région de Xinjiang et dans lesquels des milliers de musulmans seraient exploités. L’avocat William Bourdon, en charge de cette plainte déposée à Paris, avait expliqué qu’il s’agissait de “la première d’une série qui se déploiera dans les prochains mois dans d’autres pays européens”.

En mars dernier Nike avait été dans la tourmente en Chine pour avoir pris position pour les Ouïghours.

1 juillet 2021

Previous Article

Pourquoi la justice américaine a-t-elle rejeté la demande de Britney Spears ?

Next Article

adidas accuse Thom Browne de lui avoir volé ses trois bandes

Related Posts
Lire la suite

5 documentaires sur les dessous du groupe LVMH

Alors que le géant du luxe semble de plus en plus attirer la génération Z, plongez en profondeur dans les dessous de ce mastodonte emmené par Bernard Arnault.