adidas accuse Thom Browne de lui avoir volé ses trois bandes

Et attaque la griffe de luxe pour violation de marque.

Crédit photo.: Thom Browne

Récemment, adidas s’en est pris à Thom Brown, qu’elle accuse de reprendre ses célèbres bandes. En effet, le géant du sportwear a décidé de mener une action en justice à l’encontre de la marque de luxe, en déposant une plainte pour violation de marque et dilution devant le tribunal fédéral de New York. La marque affirme que Thom Browne “vend des vêtements et des chaussures de style athlétique comportant deux, trois ou quatre bandes parallèles d’une manière qui ressemble à s’y méprendre au logo à trois bandes d’adidas”. Une histoire qui ne date pas d’hier, puisque le litige entre adidas et Thom Browne a débuté en novembre 2020. Les deux marques avaient alors tenté de trouver un compromis à travers un processus de médiation, sans grand résultat.

La réponse de Thom Browne

Ce mercredi 30 juin, Thom Browne s’est exprimé suite aux accusations d’adidas. “Nous pensons avoir raison et nous sommes confiants dans l’issue de l’affaire, car nous avons agi honorablement pendant tout ce temps, a déclaré Rodrigo Bazan, PDG de Thom Browne, au WWD. Avant de préciser : “adidas a consenti pendant 12 ans et maintenant ils changent d’avis. Le tribunal ne le permettra pas. Et les consommateurs ne le permettront pas non plus. C’est une tentative d’utiliser la loi de manière illégale”.

Crédit photo : Gauche/Thom Browne – Droite/adidas

“Ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’adidas a donné son accord à Thom Browne il y a plus de 10 ans et a en fait suggéré à Thom d’ajouter une rayure supplémentaire pour atteindre quatre sur les manches ou le pantalon et que ce serait OK pour adidas“, surenchérit un porte parole de Thom Browne. “À partir de ce moment-là, pendant plus d’une décennie, adidas n’a jamais dit un mot à Thom Browne (…) Il est plus que raisonnable de croire qu’adidas, après avoir d’abord exprimé son inquiétude à Thom Browne sur trois bandes, s’est assuré de regarder ce que Thom a fait depuis. adidas, comme toutes les bonnes marques, surveille le marché. Ce n’est que maintenant, alors que Thom remporte enfin un véritable succès, qu’adidas s’est comporté différemment. Nous ne pouvons pas deviner pourquoi adidas agit de cette manière à ce stade”.

Ce n’est pas la première fois qu’adidas fait appel à la justice, concernant l’utilisation présupposée de son logo par d’autres marques. En 2017, le média Bloomberg a rapporté que la marque allemande avait déposé près de 50 actions en justice pour défendre ses rayures, contre des entreprises telles que Forever 21, Juicy Couture, Marc Jacob ou encore Ralph Lauren.

Découvrez également : les accusations d’appropriation culturelle proférées à l’encontre de Zara par le gouvernement du Mexique.

1 juillet 2021

Previous Article

Ouïghours : Une enquête ouverte en France contre Zara et Uniqlo par le parquet antiterroriste

Next Article

Off-White™ lance sa toute première collection pour enfants

Related Posts