Voici les jeunes pousses de la mode arabe récompensées à Doha

Par un jury constitué de Virgil Abloh ou encore Olivier Rousteing.

Crédit photo : Gauche/El Tayeb Nation – Droite/Port Tanger

Le Fashion Trust Arabia est un concours de jeunes créateurs arabes qui s’est tenu à Doha ce 3 novembre, il est considéré comme l’un des prix les plus importants de la mode arabe. Face à un jury constitué notamment de Virgil Abloh, directeur artistique des collections Homme chez Louis Vuitton, de Casey Cadwallader, directeur artistique de Mugler ou encore du photographe de mode Juergen Teller et d’Olivier Rousteing de Balmain, les créateurs ont dévoilé leurs collections. Plusieurs catégories ont été récompensées. Retour en images sur les gagnants de ce prix célébrant les jeunes pousses de la mode arabe.

Prêt à porter – Zaid Affas

Crédit photo : Zaid Affas

Diplômé de l’école de mode britannique Central Saint Martins, Zaid Affas est né au Koweït de parents irakiens. S’il a voulu être architecte comme son père, c’est finalement l’amour pour la mode inculqué par sa mère qui le poussera à lancer sa marque en 2014. Et c’est depuis Los Angeles que Zaid Affas peaufine son style, un alliage de tailoring et de silhouettes mouvantes.

Bijoux – Alia Bin Omair

Crédit photo : Alia bin Omair

La créatrice de bijoux basée à Dubaï, Alia bin Omair, crée des pièces distinctives inspirées de l’artisanat traditionnel qui se concentrent sur les matériaux, les textures et leur relation avec leur environnement culturel. Sa marque de bijoux éponyme comprend des collections telles que Leaf, avec des pièces fabriquées à partir de feuilles de moulage d’or, et Safeefa, une commission basée sur la collaboration avec des tisserands bédouins.

Accessoires – Port Tanger (par Bilal Fellah)

Crédit photo : Port Tanger

Peut-être vous rappelez-vous des lunettes de soleil portées par A$AP Rocky lors du dernier MET Gala. Elles étaient tirées du vestiaire de Port Tanger. Cette marques d’accessoires qui tire son nom de la ville portuaire marocaine, a été fondée par Daniël Sumarna et Bilal Fellah. “Les objets ont toujours été un élément clé de mon éducation”, explique Fellah. “Les lunettes de soleil de ma mère faisaient partie de mes jouets. C’était l’objet le plus honnête auquel je revenais souvent. Cela m’apporte de la joie, c’est aussi simple que cela”.

Robes de soirée – Benchellal (par Mohamed Benchellal)

Crédit photo : Benchellal

Le créateur de mode marocain Mohamed Benchellal, installé à Amsterdam, conçoit ses créations en hommage à la femme arabe. Mélangeant le bouffant et le mouvement, il habille ses silhouettes de formes surdimensionnées toutes plus colorées les unes que les autres. Des bonbons acidulés portés par le gratin de la mode.

Jeune Talent – El Tayeb Nation (par Abdelgarder El Tayeb)

Crédit photo : El Tayeb Nation

Le franco-soudanais embrasse la mode arabe “tout d’abord, juste par le nom arabe de ma marque”, explique t-il. “J’essaie également d’embrasser la riche histoire du Moyen-Orient, en montrant la beauté de notre culture, et aussi en remettant en question les problèmes de société auxquels il faut faire face”.

Découvrez également 4 créatrices repérées à la Fashion Week de Lagos.

7 novembre 2021

Previous Article

Tragédie au festival Astroworld de Travis Scott, 8 morts après des mouvements de foules

Next Article

Tout ce que l'on sait de la tragédie d'Astroworld

Related Posts
Lire la suite

Comment le Ghana est devenu la poubelle de la fripe

Alors que la seconde-main fait partie de l'économie locale, le pays voit des tonnes de vêtements se déverser sur ses plages et s'amonceler sur une colline appelée "la colline de la honte".