Victoria’s Secret dit adieu à ses anges et choisit des égéries engagées

Présenté par :

Comme la footballeuse américaine Megan Rapinoe.

Crédit photo : Victoria’s Secret

La nouvelle est tombée : Victoria’s Secret a décidé de se séparer de ses mythiques anges, qui faisaient la fierté de la marque. Terminés ces corps irréels que les mannequins devaient entretenir à base de régimes drastiques et séances de sport intensives. Victoria’s Secret a décidé de mettre en avant des femmes du quotidien qui ne correspondent pas aux standards de beauté dépassés que la marque prônait jusqu’ici. La marque de lingerie a choisi des égéries qui incarnent la pluralité des corps.

Une marque faite par et pour les femmes

Prochainement, la marque travaillera aux côtés de sept femmes “célèbres pour leurs exploits et non pour leurs proportions“, indique le New York Times. Nous pourrons les retrouver sur le compte Instagram de Victoria’s Secret mais également dans ses campagnes publicitaires. Ces nouvelles égéries appartiennent au groupe VS Collective, qui comporte des personnalités telles que la footballeuse Megan Rapinoe, l’actrice Priyanka Chopra Jonas ou encore Eileen Gu, skieuse acrobatique et la mannequin curvy Paloma Elsesser. En parallèle, l’entreprise s’engage à une meilleure parité des postes avec la création d’une toute nouvelle équipe de direction et un conseil d’administration où “tous les sièges sauf un seront occupés par des femmes“, note le New York Times. Une volonté pour la marque de redonner la parole aux femmes sur leurs corps, et d’arrêter de répondre aux fantasmes malsains et obsolètes des hommes.

Redorer l’image de Victoria’s Secret

Ce tournant arrive à un moment clé pour Victoria’s Secret qui enchaîne les mauvaises passes depuis plusieurs années maintenant. Entachée par l’affaire #MeToo et la crise sanitaire, la marque a dû faire face à des difficultés financières particulièrement importantes. Se séparer de ses anges représente donc un moyen de regagner en popularité auprès d’un public qu’elle a déçu, mais également d’augmenter son chiffre d’affaires. “L’entreprise espère sauver 5 milliards de dollars de ventes annuelles, 32 000 emplois et 1 400 boutiques dans le monde“, déclare le New York Times. “C’est un changement radical pour une marque qui a également été scrutée de près ces dernières années pour la relation de son propriétaire avec le délinquant sexuel Jeffrey Epstein.”, ajoute le magazine.

Découvrez également : toute la vérité derrière l’affaire qui lie Assa Traoré et Louboutin.

18 juin 2021

Previous Article

La main tendue de Wimbledon à Naomi Osaka après son retrait du tournoi

Next Article

Voici les plus beaux clips français de la semaine

Related Posts