Beauté et réseaux sociaux : les françaises boudent les influenceuses

Ces dernières jugées peu fiables se voient se faire voler la vedette par des professionnels avertis.

Crédit photo : L’influencueuse Paola Locatelli pour la marque Clinique

En quelques années, les réseaux sociaux, notamment Instagram, ont vu fleurir un nombre accru d’influenceuses beauté, qui derrière leur écran, nous incitent à acheter divers produits beauté aux propriétés miraculeuses. Au sein des marques de cosmétiques, les publicités traditionnelles naviguent avec celles des influenceuses suivies par des milliers (ou millions) d’abonnés. Une influence telle que les géants du secteur se les arrachent pour vanter les vertus de leurs dernières nouveautés auprès de leur communauté, ce qui leur valent même pour certaines, le statut d’ambassadeur de marque. Sur TikTok, la présence de vidéos beauté est en pleine croissance avec une augmentation de près 90% en 2020. Et alors qu’un quart des influenceurs mentent encore sur leurs partenariats, la méfiance des consommateurs s’installe de plus en plus quant aux discours joliment tenus par ces derniers sur la cosmétique.

Les professionnels en passe de devenir les nouveaux influenceurs

La plateforme Treatwell a récemment mené une étude concernant le regard porté par les français vis à vis des influenceuses beauté. Et le bilan est sans appel : seulement 18% des françaises font confiance aux posts visibles sur les réseaux sociaux, et 21% à ceux repérés sur les blogs beauté. En parallèle, les professionnels avertis tels que les dermatologues attirent de plus en plus la confiance des consommatrices : près de 40% des personnes interrogées se fient à leurs conseils lorsqu’il s’agit de dénicher des informations sur un traitement pour la peau ou un produit bien spécifique. Sur TikTok, les comptes tenus par des dermatologues prennent de plus en plus de place sur le feed des mordues de skincare. “Nous voyons arriver une nouvelle génération d’influenceurs, plus savants. Et ils sont nécessaires pour satisfaire les jeunes nés après 1997, qui ne jurent que par l’efficacité.”, a notamment déclaré Stéphane Truchi, ­de L’Institut français d’opinion publique (IFOP) au Monde. Montrant que la tendance est belle et bien là.

L’influence de ces professionnels est suivie de près par l’entourage familial et amical des internautes (34%) tandis que les esthéticiennes restent une des sources préférée des françaises âgées entre 31 et 40 ans qui leur dont confiance à 28%. Néanmoins, si on prend seulement en compte la tranche d’âge des 18-30 ans, près d’un tiers d’entre elles se tournent vers les blogs beauté pour obtenir des conseils skincare.

* Étude réalisée par Treatwell auprès de 1.740 femmes européennes (France, Espagne, Italie, Grande-Bretagne, Allemagne, Pays-Bas), dont 328 femmes en France entre le 27 et le 30 mai 2021.

Il y a quelques mois, une polémique autour de Léna Situations a mené les français à s’interroger sur la question des relations parasociales avec les influenceurs.

14 octobre 2021

Previous Article

Coca-Cola va passer au bouchon attaché en France

Next Article

Les sneakers font leur entrée au Musée de l'Homme à Paris

Related Posts
Lire la suite

Se coiffer pour aller mieux

Pour Marianne, reproduire des coiffures africaines ancestrales et actuelles l'ont amené à retrouver du baume au coeur. Pendant presque deux ans cette jeune femme s'est photographiée au photomaton.