L’Oréal condamné après des accusations d’espionnage

Le groupe de cosmétique avait envoyé des “enquêteurs” chez un concurrent.

Crédit photo : L’Oréal

Guinot, spécialiste des instituts de beauté en France a fait condamner L’Oréal à 370 000 euros d’amendes. La société accusait le géant de la cosmétique d’avoir envoyé des “enquêteurs” L’Oréal dans ses franchises pour les espionner. Le tribunal de commerce de Paris qui a rendu son verdict ce 14 juin, “juge que des éléments du savoir-faire de la société Guinot ont été appropriés par la société L’Oréal”, selon un jugement transmis mardi 15 juin par Guinot à l’AFP. Si L’Oréal a bien été reconnu coupable, la somme adjugée par le tribunal est bien en dessous des attentes Guinot qui demandait 13,5 millions d’euros de réparation.

“En n’informant pas les esthéticiennes concernées et les consommatrices de l’identité du commanditaire de l’enquête, [L’Oréal] a usé de moyens déloyaux pour s’approprier des informations sur un concurrent direct d’une de ses filiales”, a jugé le tribunal. Selon Guinot, cet acte déloyal aurait freiné son expansion à l’étranger. Les enquêteurs de L’Oréal se présentaient comme “envoyés en interne par la direction du groupe lui-même, et ont obtenu des détails confidentiels sur l’offre de soins et le savoir-faire des instituts, que ce soit auprès des employés ou des clients”, précise Ouest France.

L’Oréal n’a pas encore réagi à cette condamnation. Découvrez également pourquoi L’Oréal a décidé de retirer tout son make-up du marché japonais.

16 juin 2021

Previous Article

Gigi Hadid dit s'être sentie "trop blanche" pour défendre son héritage arabe

Next Article

Jacquemus fera t-il l'unanimité avec ces nouveaux sacs sporty ?

Related Posts
Lire la suite

Sourire d’enfer

Dans notre éditorial nous célébrons les bagues de dents à travers le portrait de 4 de nos abonnées Instagram.
Lire la suite

Apprendre à se coiffer sans sa mère

La mère de Magali est parti du Cameroun quand elle avait 4 ans. La petite fille a donc dû apprendre à se coiffer seule. Depuis, elle laisse libre cours à son imagination pour créer des coiffures artistiques.