Des travailleuses SHEIN ont-elles appelé à l’aide sur des étiquettes de vêtements ?

Sur TikTok, une vidéo montrant des messages inquiétants sur les colis et vêtements du détaillant de fast fashion est devenue virale. Gonflant ainsi les théories autour du mauvais traitement de ses employé(e)s d’usines.

Crédit photo : Public Eye

Les travailleuses du géant chinois de la fast fashion SHEIN, ont-elles tenter d’appeler à l’aide dans des messages cousus sur des étiquettes ? C’est ce qu’affirme une vidéo devenue virale sur TikTok et dans laquelle on découvre des messages du type “Aidez-moi”, “SOS” ou encore “Besoin de votre aide”, inscrits sur des vêtements. Selon l’extrait il s’agirait de messages laissés par les couturières du détaillant chinois SHEIN. D’autres messages auraient été retrouvés également sur des emballages de colis. La vidéo qui a été visionnée plus de 40 millions de fois, n’a pas pu être authentifiée mais le buzz a poussé l’entreprise chinoise à devoir répondre. Elle qui est accusée d’esclavagisme moderne par de nombreuses associations.

Postée le 26 mai dernier, le TikTok a conduit certains internautes curieux à chercher des messages qui auraient pu être laissés sur leurs étiquettes. Sans résultat. Les messages exposés dans la vidéo seraient en réalité une mauvaise interprétation des consignes de lavage. Le “nous avons besoin de votre aide”, se retrouve par exemple dans un long message alertant les acheteurs sur leur consommation d’eau. “En raison de la technologie d’économie d’eau, nous avons besoin de votre aide pour laver les vêtements avec un détergent doux la première fois afin de les rendre plus doux.” est par exemple inscrit sur certaines étiquettes SHEIN. Pour le média Snopes et plusieurs internautes, la vidéo TikTok se base sur une mauvaise interprétation du “need your help” , simples instructions de lavage du vêtement.

La réponse de SHEIN

Suite au buzz de la vidéo, le détaillant chinois a répondu à ces accusations. Sur son compte TikTok suivi par plus de 4 millions d’utilisateurs, SHEIN a affirmé que certaines photos des étiquettes partagées provenaient en réalité d’autres entreprises. Le détaillant de fast fashion a également confirmé que les termes “need your help” relevés dans l’extrait vidéo, sont bien une consigne de lavage pour conserver la douceur du tissu. Un autre message, où l’on pouvait lire “Help me plz” écrit à la main sur un bordereau d’envoi, viendrait en réalité d’un colis envoyé depuis les Philippines en 2015.

Soucieux de vouloir éteindre le buzz, SHEIN s’est également adressé au média The Indépendant : “Récemment, plusieurs vidéos ont été postées sur TikTok qui contiennent des informations trompeuses et fausses sur SHEIN. Nous voulons qu’il soit très clair que nous prenons les questions de chaîne d’approvisionnement au sérieux”, a déclaré un porte-parole de l’entreprise. Avant d’ajouter : “Notre code de conduite strict interdit aux fournisseurs d’utiliser le travail des enfants ou le travail forcé et nous ne tolérons pas le non-respect de cette règle.”

Le géant de la fast fashion était au cœur de plusieurs polémiques ces derniers mois. Les conditions de travail de ses couturières payées parfois à la pièce, ont largement été critiquées par de nombreuses associations. L’ONG Public Eye les dénonçait dans un rapport accablant. SHEIN est également accusé de nombreux plagiats par des petites créateurs qui voient leurs pièces copiées et revendues moins chères sur la plateforme en ligne.

@shein_official

Recently, there has been some confusion about one of our product labels, and here we want to provide an update.

♬ original sound – SHEIN

17 juin 2022

Previous Article

FUBU dévoile une collection pour femme et une série de bijoux

Next Article

Nike sort ses Crocs

Related Posts
Lire la suite

SHEIN en perte de vitesse ?

Les ventes du géant chinois de la fast fashion ont décliné très fortement. La faute à tout un tas de facteurs, certains dont la plateforme porte la responsabilité.