C’est quoi exactement le Metavers ?

Essayons de faire simple, basique.

Crédit photo : Roblox

Peut-être vous demandez-vous toujours ce qui se cache derrière ce terme qui inonde internet ces derniers mois. Le mot qui d’ailleurs s’écrivait tout d’abord en France “Metaverse”, a laissé tombé tout récemment son e final pour devenir “Metavers”. Anecdotique nous direz-vous, mais cette modification orthographique est l’illustration même du changement permanent derrière la définition du mot mais aussi de sa composition. Tant et si bien que les acteurs du secteur n’arrivent même pas à se mettre d’accord sur la signification exacte de ce qu’on résume assez (trop) simplement à un monde virtuel. Ce qu’on sait en revanche, c’est que le terme est apparu pour la première fois en 1992 dans le roman “Snow Crash” de Neal Stephenson. Dans son oeuvre littéraire, l’auteur imaginait des avatars réalistes qui se rencontraient dans des bâtiments 3D réalistes et d’autres environnements de réalité virtuelle. Le terme démocratisé par Mark Zuckerberg lors d’une keynote diffusée fin octobre dernier, cherche encore sa parfaite matérialisation. Selon Zuckerberg cela pourrait prendre 10 ans. Alors en attendant, voici quelques pistes pour tenter de comprendre si vous vivez déjà dans le Metavers sans vous en rendre compte.

Le Metavers ce n’est pas :

Commençons par défaire certaines certitudes. Le Metavers n’est pas un jeu vidéo comme Fortnite ou encore une expérience de réalité augmentée. Le Metavers ce n’est pas non plus les lunettes 3D du cinéma, ni même une sorte de parc à thème à la Matrix. Ce genre d’expériences sont probablement un aspect du Metavers, comme l’écrit Matthew Ball, essayiste pour le New York Times et dont le blog décrit en détails les évolutions de ce que le magazine du Time s’entend lui à définir comme un “endroit parallèle au monde physique”. Vous retrouverez bien en revanche toutes ces expériences dites métaversales dans le Metavers. Du concert d’Ariana Grande ou de Travis Scott dans Fortnite, aux achats de produits Hermès virtuels, en passant par des collections de sneakers désignées par Nike à faire porter à votre avatar sur Roblox. Mais le Metavers ne se limite pas à une copie du monde réel. Il est en réalité plus complexe et plus tentaculaire et n’est pas encore constitué d’une seule et même plateforme. Il pourrait même ne jamais l’être. Plusieurs acteurs du milieu comme Roblox ou encore Animal Crossing, offrent des espaces qui permettent d’évoluer dans un monde virtuel, mais ils ne sont pas le Metavers eux mêmes. Simplement des acteurs de ce que deviendra le Metavers. Donc oui les Sims crées en 1987 étaient déjà des acteurs de ce dont on parle aujourd’hui.

L’avatar de Travis Scott donnant un concert dans Fortnite – Crédit photo : Epic Games

Dicté par la blockchain

En revanche ce qu’on sait, c’est que comme partout, “c’est la monnaie qui dirige le monde, c’est la monnaie qui dirige la Terre”. Pas si surprenant hein ? En effet le Metavers repose sur ce qu’on appelle la Blockchain, une sorte de grand livre comptable public, anonyme et infalsifiable dans lequel on retrouve toutes les transactions effectuées avec la crypto-monnaie, moyen de paiement utilisé dans le Metavers. Comme il existe plusieurs devises dans le monde réel, on compte également plusieurs crypto-monnaies. La plus connue de toute reste le bitcoin mais elle est en concurrence direct avec des dizaines d’autres comme Ethereum ou encore Ripple. C’est elles qui vous permettent d’acheter des NFT (on vous explique ici ce que c’est), qu’on vulgarisera dans cet article comme des objets virtuels. Pour le moment vous avez besoin le plus souvent d’argent pour acheter ces crypto-monnaies, à termes ses défenseurs imaginent un monde où le dollars, l’euro mais aussi la Livre Sterling n’existeraient plus. Les échanges ne se feraient qu’avec ces monnaies virtuelles. C’est d’ailleurs les aficionados de la crypto-monnaie qui pensent construire le Metavers, tandis que les adeptes des jeux vidéos pensent déjà vivre dedans.

En conclusion

Ce qu’il faut retenir c’est qu’il n’y a pas de définition universellement acceptée d’un véritable Metavers. Ses acteurs s’étendent à le décrire plutôt comme un successeur de l’Internet, une sorte d’héritier plus sophistiqué. Il est en train de se construire avec chaque jour de nouveaux protagonistes qui viennent le bousculer, le façonner avec chacun son propre objectif : y faire de l’argent, le défendre ou s’éclater à le coder. Il doit aussi faire face à des menaces déjà bien présentes dans le monde réel, comme la contrefaçon des marques de luxe, ou encore les agressions sexuelles envers les femmes déjà constatées dans le Metavers.

23 décembre 2021

Previous Article

Nike et Matthew M. Williams dévoilent leur nouvelle collab autour du yoga

Next Article

Sale ambiance à la Samaritaine ? Le grand magasin épinglé

Related Posts
Lire la suite

“Je suis noire et je n’aime pas Beyoncé”

Est-ce qu’on peut être une femme noire et ne pas aimer Beyoncé ? C'est à cette question que tente de répondre la série documentaire menée par l'autrice Axelle Jah Njiké pour France Culture.