Etsy achète la marketplace Depop pour plus d’un milliard d’euros

Une fusion qui risque de chambouler le marché de la seconde main.

Crédit photo : Depop

Depop, la marketplace sociale à mi-chemin entre Instagram et Vinted, vient d’être rachetée par Etsy pour 1.6 milliards de dollars. Un rachat qui risque de secouer le marché de la seconde main. Et pour cause, la mode semble être à l’upcycling avec de nombreuses marques et sociétés qui font le choix de proposer à la vente des articles recyclés. En parallèle, de plus en plus de consommateurs abandonnent les traditionnels revendeurs, et se tournent vers des alternatives plus éco-responsables. L’occasion de revenir sur les enjeux éthiques mais aussi financiers derrière cette coopération qui unie désormais Etsy et Depop.

Etsy veut rajeunir sa cible

Depop, très populaire auprès de celle qu’on appelle la “Génération Z”, mise sur une clientèle jeune, 90% des utilisateurs de la marketplace ont moins de 26 ans. À l’inverse, l’âge moyen des utilisateurs d’Etsy se situe autour de 39 ans. Depop représente donc un excellent moyen pour le site de vente en ligne de rajeunir son public. “Le marché de la revente en général est un marché massif qui, à notre avis, est bien positionné pour la croissance à long terme“, a indiqué le directeur général d’Etsy, Josh Silverman. “Nous pensons que la génération Z est la communauté la plus excitante de la revente“. Depop, c’est également une mise en page très attrayante, proche d’Instagram qui a su séduire et fidéliser, ce dont Etsy compte bien profiter.

Des intérêts communs

Mais ce rachat est également très favorable à l’application de mode qui souhaite bénéficier de l’expertise d’Etsy pour renforcer sa sécurité communautaire mais également son impact à l’international. “Etsy a fait d’énormes progrès en termes de recherche et de découverte, et c’est quelque chose dont nous pouvons certainement apprendre.”, a déclaré la chef exécutive de Depop, Maria Raga. Ce deal va également permettre à Depop d’affronter les défis futurs plus sereinement. “Bon nombre des défis auxquels nous sommes confrontés en tant qu’entreprise sont des choses qu’Etsy a déjà vécues“.

Crédit photo : Depop

Lutter contre la concurrence

Cette collaboration sera aussi l’occasion de mettre en avant les jeunes créatifs, les petits entrepreneurs et de lutter contre des géants revendeurs comme Amazon. Ce rachat va permettre à Depop de s’affirmer comme l’un des principaux leaders du marché de la seconde main face à des concurrents comme Vinted, Vestiaire Collectif ou encore Poshmark. Les deux sociétés entendent bien également augmenter leurs chiffres d’affaires et limiter leurs pertes alors que les actions d’Etsy ont chuté de plus de 10% au cours des derniers mois. Malgré une augmentation de ses revenus, Depop a également vu ses pertes avant impôts triplées, pour s’établir à 15.5 millions de livres sterling, selon son dernier rapport annuel.

2 mai 2021

Previous Article

Netflix dévoile les 10 films les plus populaires sur sa plateforme

Next Article

Les élèves de Kourtrajmé questionnent les corps dans une nouvelle exposition

Related Posts
Lire la suite

Casa93, l’école de mode gratuite arrive à Toulouse

Implantée initialement à Montreuil avec l'envie d'offrir un enseignement à un public qui ne se reconnaît pas dans le monde élitiste de la mode, l'école française va inaugurer un nouveau lieu.