Les stars semblent avoir pardonné Alexander Wang, pas Internet

Le designer a signé son retour avec un défilé polémique à Los Angeles presque deux ans après les allégations de multiples agressions sexuelles à son encontre.

Alexander Wang en 2019 pour Business Insider Crédit photo : Hollis Johnson/Business Insider

Ce mercredi 20 avril, le designer Alexander Wang a fait son grand retour en plein quartier chinois de Los Angeles avec un show mettant à l’honneur sa collection Automne 2022. Baptisé “Fortune City”, le défilé était attendu au tounant mais pas pour ses looks. En effet, en décembre 2020, le designer était accusé par plusieurs hommes d’agressions sexuelles. Parmi eux, le mannequin Owen Mooney, qui racontait dans une vidéo TikTok devenue virale, avoir été victime d’attouchements dans une boîte de nuit new-yorkaise en 2017. Après ce premier témoignage, plusieurs modèles anonymes étaient venus corroborer ces faits présumés sur les réseaux sociaux, plus précisément au travers de témoignages relayés sur les comptes Diet Prada et Shit Model Management. Au début de l’année 2021, le modèle trans Gia Garison s’était également exprimé auprès du quotidien The Guardian, accusant le créateur californien d’attouchements la même année que Mooney.

Près de trois mois après ces allégations, l’ancien directeur artistique de Balenciaga avait choisi de prendre publiquement la parole sur les réseaux sociaux. “Je regrette que la manière dont j’ai agi leur ait causé de la peine”, pouvait-on lire dans un court paragraphe sur fond noir publié sur son compte Instagram en mars 2021. “Bien que nous ne soyons pas d’accord sur certains détails de ces interactions, je souhaite donner un meilleur exemple et utiliser ma visibilité, mon influence, pour encourager les autres à reconnaître quand ils ont des comportements préjudiciables”, poursuivait-il. Si elle avait fait grand bruit, l’affaire s’était ensuite tassée, à la suite d’une rencontre organisée entre Wang et ses victimes présumées. “Nous avons rencontré Alexander Wang et son équipe. Mes clients ont eu l’occasion de lui dire leur vérité et ont exprimé leur douleur et leur souffrance. Nous reconnaissons les excuses de M. Wang et nous allons de l’avant.”, expliquait notamment Lisa Bloom, avocate des accusateurs, sur son compte Twitter mettant fin par la même occasion, à l’hypothèse d’éventuelles poursuites judiciaires.

Les célébrités accusées de faire la sourde oreille

À l’occasion de son dernier défilé ce 20 avril, Alexander Wang a invité une pluie de stars et d’influenceurs en front row mais également sur le catwalk. Alors que la mannequin Adriana Lima a défilé, baby bump à l’air dans un ensemble noir, la DJ Peggy Gou, les rappeuses Coi Leroy et BIA ou encore l’actrice et mannequin Kimora Lee Simons ont elles étaient aperçues au premier rang de cet événement. Quelques minutes après le show, c’est Kim Kardashian qui s’est emparée de son compte Instagram suivi par plus de 300 millions d’abonnés pour féliciter le designer. “Bravo pour ce show incroyable”, a écrit la star du petit écran et businesswoman, en ajoutant un screen du défilé pour légender ses félicitations.

Crédit photo : Diet Prada

Une réaction à chaud qui n’est pas passée entre les mailles du filet du compte Diet Prada qui s’est empressé de poster une série de memes et de tweets réagissant au show du créateur. Ailleurs sur la toile, de nombreux internautes ont dénoncé la manière dont les stars et supermodels ont fermé trop vite les yeux face aux lourdes allégations à l’encontre de Wang, dissociant toujours l’homme de l’artiste à l’ère du post #MeToo. La mannequin coréenne Soo-Joo Park, reprise de volée pour avoir défiler lors de cet événement, a elle tenu à répondre sur le net à ses détracteurs. “Parfois, si vous ne pouvez pas pardonner et aller de l’avant, vous n’avancerez jamais. Vous resterez bloqué en mode victimisation, incapable de sortir du cercle”, a t-elle écrit en réponse à un commentaire l’accusant d’avoir défilé pour un abuseur.

De leurs côtés, Rihanna et son styliste ont également été accusés d’avoir la mémoire courte. ll y a près d’un mois, la compagne d’A$AP Rocky et future maman s’affichait dans un ensemble en cuir conçu sur-mesure par le designer. Jahleel Weaver, styliste et directeur artistique de la chanteuse, avait directement fait appel à Wang pour concevoir cet outfit.

Internet s’insurge

Sous les derniers posts Instagram d’Alexander Wang, les internautes s’indignent. “Nous n’avons pas oublié ce que tu as fait.”, “C’est une honte, il semble que l’industrie ait une amnésie sélective quand il s’agit de votre prédation.”, lit-on en commentaires. Sur Twitter, certains dénoncent l’abandon voire l’oublie des allégations à l’encontre du designer. “Certains des supermodels, féministes, défenseures du mouvement #MeToo défilant/assistant au défilé d’Alexander Wang comme si rien ne s’était passé mais ils vont directement sur leurs posts IG pour désactiver la section des commentaires.”, écrit une internaute. “J’ai un peu de mal avec le retour sur le devant de la scène d’Alexander Wang je veux dire le mec a quand même abusé d’autres types sous stupéfiants, et s’est à peine excusé pour ça”, confie une autre. “C’est décevant de voir Adriana Lima, Candice Swanepoel, Anna Ewers et Alessandra Ambrosio marcher pour Alexander Wang. Elles n’avaient certainement pas besoin de cet argent. Je ne blâme pas les autres mannequins car il est difficile de gagner beaucoup en tant que mannequin.”, partage une autre internaute.

21 avril 2022

Previous Article

Les habitants de Shanghai confinés affichent leur richesse en accrochant des sacs de luxe en papier à leur porte

Next Article

Rosalía critiquée pour le prix de ses places de concert à Paris

Related Posts
Lire la suite

5 documentaires sur les dessous du groupe LVMH

Alors que le géant du luxe semble de plus en plus attirer la génération Z, plongez en profondeur dans les dessous de ce mastodonte emmené par Bernard Arnault.
Lire la suite

“Habiller des femmes comme ma mère”

Dans notre nouveau portrait dédié aux jeunes créateurs français, Esther Konan d'origine ivoirienne raconte comment la légende d'une reine africaine et sa mère lui ont inspiré sa nouvelle collection.