Tensions au plus haut rang chez Guess sur fond de scandale d’agressions sexuelles

Accusé de viols, le co-fondateur Paul Marciano a été reconduit au conseil d’administration de la marque.

Crédit photo : Guess

Chez Guess il y a les quatres frères Marciano. Georges et Paul toujours actifs dans l’entreprise familiale et membres du comité de direction, Maurice et Armand, plus en retrait mais bien ancré dans certaines décisions stratégiques du groupe. Le quatuor détient collectivement près de 38% de la société, une donnée importante pour comprendre ce qui a créé des tensions lors du dernier rendez-vous annuel de la marque américaine avec ses investisseurs. Au sein du comité d’administration, le fond d’investissement Legion Partners Asset Management qui détient une participation d’environ 2,5%, a fait pression pour la révocation de Paul et de son frère Maurice Marciano. Cette campagne visant à chasser les deux co-fondateurs repose sur les multiples accusations d’agressions sexuelles qui touchent Paul Marciano. Maurice est lui accusé d’avoir tenté de couvrir le scandale.

En 2018, c’est la mannequin Kate Upton qui brise le silence en accusant Paul Marciano d’abus sexuels dans une interview publiée en février par le magazine Time. En plein dans la déferlante du mouvement #MeToo, la jeune femme accuse l’homme d’affaires de l’avoir harcelée et de l’avoir forcée à des attouchements à plusieurs reprises alors qu’elle posait pour des photos de la marque en 2010. Son témoignage fera effet boule de neige et cinq autres jeunes femmes accuseront le businessman franco-marocain de faits similaires et de viols. Après une enquête menée en interne par le comité de Guess, la marque signera un accord avec les accusatrices pour un montant de 500 000 dollars, tout en stipulant que les faits n’ont pas pu être corroborés par des preuves. Paul Marciano sera sommé de démissionner de son poste de président. Il restera en revanche directeur de la création et membre du conseil d’administration.

Nouvelle plainte en 2021

Paul Marciano (gauche) et son frère Maurice Maciano (droite)
Crédit photo : Guess

En 2021 c’est une nouvelle femme qui accuse Paul Marciano d’agressions sexuelles. Une action en justice est alors déposée devant la Cours de Los Angeles, relançant le scandale. Selon les allégations de la plaignante, Marciano l’aurait touchée de manière inappropriée après une séance photos en septembre 2017. Elle explique également que le directeur de la création lui aurait demandé à plusieurs reprises des clichés d’elle seins nus via WhatsApp, tout en lui faisant régulièrement “miroiter des opportunités de carrière pour qu’elle se taise”. Elle affirme aussi que Marciano l’aurait forcée à lui faire une fellation au cours de ce qu’elle pensait être une réunion de travail. Si elle dit en avoir informé le service des ressources humaines de Guess par une plainte écrite, l’entreprise aurait choisi de fermer les yeux.

En ce mois d’avril 2022, les contestations visant à évincer les deux frères n’auront finalement pas abouti, faute de voix suffisantes pour exclure Paul et Maurice du conseil d’administration de Guess. Et si l’investisseur activiste se dit motivé à poursuivre sa lutte en déclarant : “Paul Marciano a peut-être remporté une petite victoire lors de l’assemblée annuelle d’aujourd’hui, mais il ne peut pas se cacher des risques persistants de réputation et d’évaluation que nous pensons que sa présence continue pose à Guess”, l’entreprise elle, réitère son soutien au co-fondateur. “Nous continuerons à nous engager avec nos actionnaires, et nous restons fermes dans notre engagement à agir dans le meilleur intérêt de la société et de tous les actionnaires de Guess. Le conseil d’administration prend ses devoirs fiduciaires très au sérieux, croit en une procédure régulière et continuera à prendre ses décisions sur la base de constatations factuelles”, a déclaré la compagnie dans un communiqué.

Paul Marciano, 70 ans, et ses avocats ont nié tout acte répréhensible.

Le monde de la mode continue de briser le silence, cinq ans après l’affaire Weinstein. Récemment ce sont 15 mannequins qui accusaient l’ex-directeur de l’agence Elite de viols et d’agressions sexuelles

29 avril 2022

Previous Article

Kelly Rowland dit avoir souffert d'être considérée comme "la plus foncée" des Destiny's Child

Next Article

Ce qu'on sait du prochain documentaire de Diam's au Festival de Cannes

Related Posts
Lire la suite

Les combattantes de Balmain

Olivier Rousteing a présenté sa nouvelle collection Automne/Hiver 2022 pendant la Fashion Week de Paris.