Le port du burkini interdit dans les piscines en France, cette application propose de payer les amendes

Une initiative qui divise.

Crédit photo : Aisyah Octavia pour Nike Swim

L’application de rencontre entre musulmans Muzz vient d’annoncer la prise en charge des amendes pour port du burkini dans les piscines en France. Cette tenue de modestie fashion adoptée par les femmes musulmanes pour aller se baigner est interdit dans les piscines municipales en France. La raison avancée : le respect des règles d’hygiène qui interdit de fait les baignades habillées dans les piscines publiques françaises. Le burkini est interdit au même titre que le short de bain par exemple. C’est en tout cas la raison avancée mais aussi contestée par plusieurs associations qui expliquent que le burkini a été conçu justement pour respecter les règles d’hygiène lors d’une baignade. S’il est autorisé sur les plages françaises, il reste toujours persona non-grata dans les bassins fermés. Et si en mai 2022 la ville de Grenoble avait autorisé l’habit couvrant dans ses piscines, créant au même moment la polémique. Le Conseil d’État avait finalement invalidé la décision de la ville.

Une initiative qui divise

Alors que la canicule frappe actuellement l’Hexagone, l’application de rencontres entre musulmans, Muzz App, se propose de payer les amendes des femmes qui ont adopté le burkini et qui souhaitent se rafraîchir dans les piscines municipales Dans le cadre de sa campagne #FreeTheBurkini, l’application annonce avoir alloué un budget d’un montant de 25 000 euros pour rembourser des amendes qualifiées d’anti-burkinis. Une personne sujette à une verbalisation de ce type, devra envoyer à Muzz un document officiel attestant de l’amende ainsi qu’une attestation officielle de la banque indiquant qu’elle a déjà payé l’amende. Un formulaire de remboursement a été mis en ligne directement sur le site de Muzz.

“Soeurs musulmanes, il fait chaud dehors, allez nager tranquillement. Ne vous inquiétez pas, Muzz vous remboursera si vous êtes verbalisées pour port de Burkini.”, peut-on lire sur le site de l’application qui compte plus de 6 millions d’inscrits. Une initiative qui a reçu de vifs soutiens mais qui divise également au sein même de la communauté musulmane. Certaines femmes dénoncent les conséquences liées à cette prise de position. Comme l’humiliation publique à laquelle ces femmes pourront être exposées en cas de non respect de la loi.

19 juillet 2022

Previous Article

Nike x AMBUSH : deux paires encore jamais vues font surface

Next Article

ANCRÉ fête l'été avec son XL Club

Related Posts
Lire la suite

Journée de nos go

Donner la parole c’est aussi donner les moyens de réussir, alors on s'est associé à Apple pour envoyer un iPhone 12 à une de nos abonnées photographe pour une série shootée dans les rues de Paris.