Voici à quoi ressemble la première boutique Jacquemus à Paris

Le designer vient d’inaugurer un espace de 200 mètres carré.

Jacquemus a choisi d’ouvrir sa toute première boutique en France ce 27 septembre. Et c’est à Paris que le sudiste a installé sa nouvelle adresse, sur la très chic Avenue Montaigne dans le 8ème arrondissement de la capitale. Là où quelques années auparavant, il tentait de capter l’attention des sphères de la mode en organisant un défilé sauvage. Pour cette première adresse parisienne, Jacquemus a choisi un intérieur entièrement crème. Une couleur qui s’étend sur les 200 mètres carré de la boutique organisée sur deux étages. L’immeuble Art déco construit au début du XXe siècle qui accueille temporairement le shop, car il s’agit bien d’une boutique temporaire, est une sorte d’extension du défilé “Le Papier”. À l’occasion de la présentation de sa collection Automne/Hiver 2022, le créateur avait opté pour une esthétique entièrement blanche.

Une boutique temporaire de 6 mois

Une couleur qui l’avait obsédée disait-il suite à sa récente demande en mariage. Ailleurs la boutique présente également un espace VIP ainsi qu’une machine à pop-corn. Côté mobilier on retrouve des éléments de décoration minimalistes avec des étagères en plâtre inspirées de Giacometti, ou encore un miroir rond influencé par Pierre Cardin. La boutique Jacquemus à Paris sera ouverte pendant “6 mois minimum” a annoncé Jacquemus sur son compte Instagram. Une sorte de test avant peut-être une adresse permanente.

Rentrez dans la boutique Jacquemus à Paris via les photos officielles dévoilées ci-dessus.

Boutique Jacquemus Paris
58 Avenue Montaigne
75008 Paris

27 septembre 2022

Previous Article

Balmain se lance dans les produits de beauté

Next Article

Balenciaga se met à la seconde main

Related Posts
Lire la suite

Comment le Ghana est devenu la poubelle de la fripe

Alors que la seconde-main fait partie de l'économie locale, le pays voit des tonnes de vêtements se déverser sur ses plages et s'amonceler sur une colline appelée "la colline de la honte".